Atelier slam texte par les jeunes présent au Children Rights Camp

Par Claude:

Je te parle de la vie, tu sais celle qui ressemble à une jungle; là ou les petits défient les grands.

 Je te parle de la vie; cette jungle qui me donne envie. Je te parle de la vie cette histoire sans fin, mais toujours aussi remplie de vie.

A présent je te parle de l’homme, tu sais celui qui pense controler la vie. Je te parle de sa haine envers son prochain; celle qui nous tue de vis a vis.

par Thibaut:

liberté de t’exprimer, c’est la liberté de t ‘affirmé

que se soit par larole ton style ou tes idées

personne n’à le droit de te dicter

moi des gens ont éssayé mais sans résultat

ces gens ne me changeront pas

je ne veu pas être un mouton, dirigé par un ou plusieurs cons

aucune envie d’être endoctriné

on à déjà vu jusqu’ou ça à peu allé 

juste une seule envie, celle de vivre ma vie en toute liberté, sans être opprimé.

par Salem Nasrallah:

Chaque jour ça traine j’ouvre les yeux à peine

Et me voici décidé à collecter toutes mes idées

Pour qu’un jour je puisse changer

Changer l’injustice qui plane

Qui blesse qui engendre les flammes

Je serai comme cette colombe transportant la paix aux quatre coins du monde

Noir est la nuit, bleu est le ciel, claire est la vérité

Voici notre système composé d’un profond puis de mensonge

Face à cela les doigts me rongent

J’ai comme l’envie d’effacer les dirigeants à l’aide d’une éponge

Mais au fond j’ai comme une impression que toi et moi resteront à jamais la bouche bée à écouter leurs futilités

Une tristesse envahit mon quotidien face à ce cercle vicieux

Dans lequel nous sommes hantés, diriger, manipuler sans aucune pitié

Nous sommes les responsables de notre sort

Moi quotidiennement j’observe ces navires au port

Naviguer dans l’océan très lentement, à une allure faible

Similaire à notre volonté de vouloir changer

J’ai besoin d’un gun et des balles

Actuellement des révolutions s’installent de jour en jour affaiblies

Elle souffre d’une carence, pesée sur une balance

Une balance humaine remplie d’insouciance, couverte d’intérêt

Même nos systèmes bancaires sont bâtis sur l’intérêt

Et depuis, une maladie s’est répandue

Nous devenons des égos surdimensionnés

Capable du pire pour le blé

par Christophe:

Rythme son des billes

 Jeux jeunesse jardin

 Domino passé tondeuse

 Piano présent tondre

 Stylo présentant tombe

 Je m’appelle Christophe

 Je suis un cascadeur

 Je suis un coureur

 Je suis un footballeur

 Christophe Elsen  «  Camp droit des enfants »  avril 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s